Radiance

/ Nouvelles

Comment utiliser efficacement le courriel pour vos campagnes marketing

20 Avril

Chez Substance/Radiance, on aime partager nos connaissances! Saviez-vous que le courriel est encore pertinent à ce jour et demeure l’un des moyens de communication les plus efficaces pour rejoindre vos clients? Cet outil de messagerie a un potentiel surprenant lorsqu’utilisé correctement. Voici en bref les éléments cruciaux à garder en tête lorsque vous envoyez un courriel à des fins de marketing.

Problématique

Le courriel a une réputation particulière. Il se retrouve souvent en grand nombre dans nos boîtes de réception et est réduit au rang de vecteur de promotion immédiat. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons mettre en place des facteurs pour maximiser nos chances que nos courriels soient classés dans la précieuse boîte de réception primaire. Voici quelques bonnes pratiques pour en optimiser l’usage.

Créez un gabarit universel

Pour faciliter les processus et augmenter l’efficacité, la clé est de créer un modèle de courriel universel qui contient tous les types de contenu que vous êtes susceptibles d’envoyer. Les façons de faire diffèrent selon l’outil utilisé, mais la base reste la même : composez une structure polyvalente que vous remplirez avec les contenus à communiquer. Il s’agit d’un outil de travail précieux que vous pourrez personnaliser selon les contextes. Une maquette à l’image de votre marque réduira les efforts nécessaires à chaque envoi.

Pensez au format mobile

La majorité des abonnés consultent leurs courriels sur leur mobile. Concevoir la structure selon ce format permet d’adapter le contenu aux habitudes des utilisateurs.

Testez, testez, testez!

Arriver au premier résultat du premier coup est pratiquement impossible. La meilleure manière d’obtenir le meilleur gabarit universel est de le tester puis de l’ajuster selon sa performance. Les tests A/B sont utiles pour ce faire, en isolant une variable à la fois. Plusieurs versions de modèles peuvent également être testées en même temps. L’idéal est de se servir de sa base de données comme cobaye!

Et maintenant, comment remplir ces modèles?

La règle d’or : short and sweet. L’attention des lecteurs est très limitée : on parle de 13 secondes. Pas suffisant pour lire en profondeur, n’est-ce pas? On survole, on jette un coup d'œil, simplement. En termes de texte, c’est 50 mots seulement. Soit environ ce petit paragraphe.

Il faut donc voir le courriel comme un tremplin vers ailleurs : « regardez comme c’est intéressant, je vous en donne juste assez pour que vous vouliez en voir plus! » Rendre notre structure visuellement attrayante est également une bonne pratique.

L’importance de la hiérarchie de contenu

Le contenu en haut du courriel détermine si l’utilisateur poursuit sa lecture ou non. On doit mettre notre meilleur argument de vente en haut, pour l’accrocher. Quitte à envoyer plusieurs courriels avec moins d'informations. Gardez en tête qu’un courriel comporte un seul objectif. Concernant les appels à l’action (CTA), la même logique s’applique. On met nos boutons cliquables les plus alléchants en haut.

Maintenant, à vous de jouer!

En suivant ces bonnes pratiques et en étant proactif dans les envois, il s’agit de l’initiative la plus efficace pour la conversion. Une fois implanté et optimisé, il n’est pas dispendieux à entretenir et nous assure un excellent retour sur investissement. Au lieu de surplomber ce canal, l’apprivoiser peut vous apporter des résultats surprenants.

Tant qu'à être là